Article du 09/01/2018

2018, ANNEE UNIVERSELLE 2.

Dans tous les pays du monde où l’année qui vient de débuter est 2018, l’énergie ambiante est celle du « 2 ». Que cela signifie-t-il en numérologie ?

Le passage d’une année 2 nous offre l’opportunité d’une plus grande disponibilité à l’autre. Cet autre dont nous serons plus disposés à accueillir les conseils. En 2018 l’Autre occupera une grande place dans notre vie nous invitant à prendre nos responsabilités dans la relation afin de devenir :

  • Responsable de nos ouvertures. Ouverture des bras comme celle du cœur. L’écoute et la bienveillance étant au programme.
  • Responsable de nos conseils, ceux qu’on donne comme ceux qu’on reçoit.
  • Responsable de nos attachements. Rappelons-nous que nous tenons l’autre bout de la ficelle…

Une année « 2 » apporte ses influences yin : les sentiments, les ressentis et la sensibilité affective. Le cœur occupera donc plus particulièrement le terrain.

Le « 2 » concerne le féminin, ce qui laisse à penser que nous allons être sollicités pour aller un peu plus à la rencontre de notre féminité (même les hommes). Les valeurs féminines sont à l’ordre du jour. La relation à la mère aussi.

Le « 2 » apporte également la dualité. 2018 va donc aussi nous inviter à affiner le travail intérieur concernant la gestion de l’émotionnel. Il nous est proposé de réunir nos dualités intérieures. C’est le moment pour une plus profonde rencontre avec soi-même, notamment au niveau du monde des émotions. Les résonnances avec le monde inconscient sont plus fortes d’autant que le « 2 » de 2018 vient d’un « 11 »…

Attention ! Tout cela peut être modulé par un nombre YANG dans l’inclusion c’est-à-dire si vous avez un nombre impair de « B », « K », ou « T » dans l’écriture de votre identité (Prénoms + Nom).

Il convient également de mettre cela en parallèle avec votre année personnelle qui se calcule en additionnant à 2018 vos jour et mois de naissance. Exemple : une personne née le 14/01/1980 a une année personnelle qui se calcule comme suit : 2018 (année en cours) + 14 (jour de naissance) + 01 (mois de naissance) = 8 (année personnelle). Et cela fournit d’autres infos….

En numérologie, chaque thème est différent, même pour des jumeaux !

 

Article du 17/10/2017

L’ESTIME DE SOI, PASSEPORT POUR LE BONHEUR ET LA REUSSITE

épanouissement personnel

L’estime de soi est l’évaluation positive de soi-même fondée sur la conscience de sa propre valeur et de son importance inaliénable en tant qu’être humain, associé au sentiment de sécurité que donne la certitude de pouvoir utiliser son libre arbitre, ses capacités et ses facultés d’apprentissage pour faire face aux événements et défis de la vie de façon responsable et efficace.

Dans leur livre « Enhancing Self Esteem » Diane Frey et Jesse Carlock ont fait un lien entre les personnes qui se réalisent et celles qui ont une estime de soi positive. Des points communs entre ces personnes ont été remarqués :

  • Elles sont réalistes,
  • Elles s’acceptent et acceptent les autres comme ils sont et le monde tel qu’il est,
  • Spontanées, elles apprécient les autres sur le moment plutôt qu’à partir de stéréotypes,
  • Autonomes et indépendantes, elles semblent détachées et ressentent le besoin d’un jardin privé,
  • Elles se centrent sur les tâches à accomplir plutôt que sur elles-mêmes et ne confondent pas la fin avec les moyens.
  • S’identifiant avec le genre humain, beaucoup d’entre elles ont une expérience mystique ou spirituelle mais pas forcément religieuse.
  • Elles ne cherchent pas obligatoirement à se conformer à la culture ambiante mais ont des valeurs et des attitudes démocratiques.
  • Elles font preuve de créativité et d’un sens de l’humour qui est philosophique et non hostile.
  • Elles choisissent d’avoir des relations profondes avec quelques personnes qu’elles aiment et avec lesquelles elles entretiennent un lien émotionnel privilégié plutôt que des relations superficielles.

Voilà quelques pistes à travailler si vous sentez le besoin de « rebooster » l’estime de vous-même. Et rappelez-vous que les personnes qui ont une bonne estime d’elles-mêmes manifestent de la bienveillance à leur égard alors si vous rencontrez quelques difficultés, ne vous flagellez pas ! Faites-vous aider… Plus d’info page  » Coaching « 

 

Article du 13/09/2017

L’ennégramme au service de la vie de couple.

L’incompatibilité d’humeur est la principale cause de séparation des couples.

Souvent l’idylle entre deux personnes s’établit sur une attirance physique. Dans ce cas, il est fréquent de constater que la période d’état amoureux durant laquelle l’amour rend aveugle, laisse trop souvent la place à la discorde… Pourquoi ?

Au début de la relation, chacun apprécie les points communs qui rapprochent et s’émerveille des différences qui mènent vers de nouveaux horizons. Puis, peu à peu s’adapter à l’autre demande effort et c’est à ce moment-là que la raison prend le pas sur le cœur, dévoilant ainsi les « défauts » de l’autre… Il est étonnant alors de constater que cette personne tant idéalisée, se met à nous déranger, à nous interpeller et même à nous agacer… Malgré l’amour, certaines relations n’y résistent pas, par manque de connaissance de soi et de compréhension de l’autre.

Si l’on considère qu’un défaut est une qualité poussée à son extrême, on peut comprendre facilement les conflits qu’occasionnent les relations de couple. Mon expérience de coach m’a permis de remarquer certains profils de couple et la source de leurs conflits. Par exemple, entre une personne de type 1 dans l’ennéagramme (personne aux idéaux élevés qui cherche la perfection en tout) et une personne de type 7 dans l’ennéagramme (personne qui apporte la joie de vivre et cherche le plaisir, le fun..). Dans les moments de discorde, le 7 reproche au 1 ses critiques incessantes et le 1 reproche au 7 son laxiste… Leur désaccord pouvant les mener au point de rupture bien évidement. Et pourtant chacun d’eux a besoin, pour évoluer favorablement, de se nourrir de la différence de l’autre. Chacun a à apprendre de l’autre. D’ailleurs leur inconscient ne s’y ai pas trompé en les réunissant !

Par contre j’ai rencontré des couples dont l’un et l’autre s’attirent comme des aimants mais qui ont de grandes difficultés à vivre le quotidien ensemble. Par exemple : une personne de type 5 (personne discrète qui observe plus qu’elle ne parle) avec une personne de type 2 (personne très sociable qui cherche à rendre service)… Le 5 aime trop s’isoler et vivre en toute intimité par rapport au 2 qui n’aspire qu’à sortir, faire des rencontres, recevoir des amis…

Se situer dans l’ennéagramme permet de connaître ses points forts, de repérer ses petits travers et de comprendre le mode de fonctionnement dans lequel on s’enferme et qui peut nuire à l’épanouissement personnel ainsi qu’à l’harmonie de sa vie de couple.

Pour apprendre à vous situer dans l’ennéagramme vous pouvez participer à l’atelier organisé les 7 et 14 octobre. Plus d’info sur la page « Ateliers pratiques ».